Archives de catégorie : OSM

OpenStreetMap Contribuer avec peu de temps

Du 12 au 18 novembre c’est la semaine de la sensibilisation à la géographie. Une bonne occasion pour découvrir ou redécouvrir la cartographie Libre avec OpenStreetMap (OSM pour les intimes) et commencer à contribuer à son échelle !

Pour ceux qui ne connaissent pas et pour faire simple, OpenStreetMap c’est un peu le Wikipédia de la cartographie. Une carte disponible pour tous, réutilisable par tous et améliorable par tous.

Schiltigheim sur OpenStreetMap

À quoi ça me sert OSM ?

  • À localiser un lieu ou trouver un itinéraire en utilisant directement le site internet.
  • À avoir une carte à jour pour mon GPS, par example OSMAnd~ sur smartphone
  • À avoir plus des informations plus détaillées que Google Maps, et surtout réutilisables ! Par exemple avec les cartes ItoWorld
  • À créer une carte personnalisée par exemple avec umap

et bien d’autres choses.

J’aimerai bien contribuer, mais je n’ai pas trop de temps

Ce n’est pas grave ! On peut contribuer en étant un novice.

Laisser une note de carte

Vous avez repéré une erreur sur la carte ? Un bâtiment vient de se construire ? Un commerce change ? Vous pouvez laisser une note directement sur le site
https://www.openstreetmap.org

  1. Cliquer sur la bulle « Signaler une amélioration de la carte » dans les outils à droite
  2. Positionner le curseur sur l’erreur observée
  3. Commenter l’erreur
  4. Envoyer
Laisser une note sur OSM

Un contributeur plus averti apportera les modifications après quelques temps.

Contribuer en Jouant

L’application Street Complete sur Android permet d’envoyer de contribuer sans connaissances. Une fois l’application installée vous n’avez plus qu’à sélectionner les points d’intérêts sur la carte et répondre aux questions posées… facile !

Street Complete

S’impliquer plus

Si vous souhaitez vous impliquer plus dans la contribution vous pouvez avoir plus d’infos sur learnosm.org

Qu’est-ce que le Géocaching ?

2000px-GeocachingQu’est-ce que le Géocaching ? En quelques mots, il s’agit d’une chasse au trésor où les objets à trouver sont dissimulés en ville ou à la campagne, dans ce que l’on appel des « Géocaches ». Le « trésor » sera selon les cas une liste des chercheurs ayant déjà trouvé la cache ou une boite contenant des objets, des trésors ! Je dirais que le plus gros gain c’est avant tout le plaisir que procure la découverte d’une cache. Et ce n’est pas rien !

Pour y parvenir ce n’est pas toujours évident. Il faut résoudre des messages codés, des énigmes mathématiques, chercher des positions géographiques à l’aide d’un GPS ou se repérer selon le lieu par rapport à un monument, un panneau de signalisation, un bâtiment, un arbre, etc…

Attention toutefois, c’est tellement prenant qu’à plusieurs reprises je me suis retrouvé surpris par la nuit, en pleine forêt, après des heures de recherches qui m’ont semblé des minutes. Mais rassurez-vous en général et avec l’habitude, vous trouverez les caches dans les temps et la pratique urbaine bénéficie de l’éclairage public…

Ce que je trouve génial dans la pratique du Géocaching c’est ce lien entre la technologie, internet, GPS, Smartphone, et la possibilité de l’utiliser en plein air avec un but précis. C’est aussi un très bon moyen de découvrir un lieu lors par exemple d’un séjour dans une ville que vous ne connaissez pas. Vous pourrez découvrir les principaux monuments tout en vous amusant. Et en famille c’est tout aussi agréable, mes enfants adorent.

Comment ça fonctionne ?

La première chose à faire c’est de s’inscrire sur le site international de Géocaching ou les « Géocacheurs » publient leur caches. Ensuite, rien de plus simple, commencez à chercher.

Il y a un petit plus sympa pour les possesseurs de Smartphones, qui peuvent utiliser l’application C:GEO. En vous connectant à votre compte sur l’interface C:GEO, vous pourrez en un clin d’œil voir les caches à proximité du lieu où vous vous trouvez, en choisir une, accéder à sa description et commencer à la chercher.

Pour vous guider, vous aurez le choix entre plusieurs fournisseurs de cartes dont celle issue du projet OSM. Vous pourrez vous servir de la boussole de votre smartphone et quand vous aurez trouvé je vous conseil d’actualiser votre statut de Géocacheur en validant la cache trouvée voir même en diffusent la nouvelle sur Tweeter.

Pour en savoir un peu plus, je vous conseille de consulter cette page sur le site Géocacheurs.

Maintenant, à vous de jouer !

source image

Openstreetmap – ludique

OpenStreetMap est la solution Libre pour remplacer les cartes Google. Afin de promouvoir son utilisation de manière ludique, l’association Desclicks apporte sa contribution en proposant la construction d’un circuit de course pour le jeu de kart SuperTuxKart dans les rues de Schiltigheim. La construction de ce circuit permettra de corriger et d’enrichir la carte osm. L’utilisation des logiciels de dessin Gimp et de modélisation 3D Blender seront également nécessaires pour travailler les textures et peaufiner les détails du circuit final.

Nous débutons donc par ajouter des données dans la base de données osm en :

  • détaillant les bâtiments et leurs toitures
  • ajoutant du mobilier urbain
  • en corrigeant et ajoutant des chemin

Voici quelques petites captures de la cour Elmia réalisée avec le logiciel OSM2World, après quelques ajouts.

j2-1

j3-1

 

Si vous êtes motivé pour participer, vous pouvez envoyer un mail à anthony CHEZ desclicks POINT net.