Tous les articles par anthony

Mini lan – 18 Mars

Desclicks et l’association Reci organisent une mini lan ce mercredi 18 mars au 3 rue St Paul de 18h à 23h. L’action se portera principalement sur Age of Empires – Forgotten Empire et Urban Terror. On testera également la version alpha 18 de 0 A.D. Pour cette mini-lan 10 personnes pourront jouer simultanément.

Entrée Prix Libre.

LAN Linux

Desclicks organise une journée jeux sous Linux ce samedi 28 février à partir de 10h du matin, dans les locaux de l’association au 3 rue St Paul à Schiltigheim. Cette journée sera l’occasion de découvrir les possibilités de jeu sur  cette plate-forme, en passant par des jeux libres, des jeux sans verrous numériques et des jeux propriétaires.

Vous pourrez vous essayer à des parties en réseau avec des FPS tels que Xonotic ou Urban-Terror ou bien des RTS tels que 0ad, Zero-K, et d’autres classiques ainsi que tester du multi-joueurs sur Hedgewars ou SuperTuxKart. Une sélection de jeux sans DRM est également proposée aux joueurs. Des démonstrations du simulateur de vol libre FlightGear seront réalisées. Enfin les possibilités de jeux sous Steam ou d’émulation de programmes Windows avec PlayOnLinux seront également  présentées.

Notre capacité d’accueil étant limitée à environ 15 postes, nous invitons les personnes intéressées à s’inscrire sur la page Framadate afin que nous puissions nous organiser en conséquence.

 

Note pour ceux qui souhaitent amener leur machine :

Pensez à télécharger les jeux en avance, les versions utilisées pour cette lan seront  :

 

 

Affiche Lan 28 Février

Pour ceux qui souhaitent s’inspirer de notre affiche pour organiser une lan voici les documents de travail au format svg.

Télécharger manuellement les extensions pour chromium ( ou chrome)

  1. Récupérez l’identifiant de l’extension souhaitée en vous rendant sur la page de celle-ci qui est de la forme :

    https://chrome.google.com/webstore/detail/NOM-DE-L-EXTENSION/IDENTIFIANT

  2. Récupérez le numéro de version du navigateur chromium :

    chromium-browser --version

  3. Adaptez l’url suivante avec les informations IDENTIFIANT_EXTENSION, VERSION_CHROME, ainsi que le code langue ( en-EN, fr-FR…) :

    http://clients2.google.com/service/update2/crx?response=redirect&x=id%3DIDENTIFIANT_EXTENSION%26uc%26lang%3DCODE_LANGUE&prod=chrome&prodversion=VERSION_CHROME

Source : http://stackoverflow.com/questions/7184793/how-to-download-a-crx-file-from-the-chrome-web-store-for-a-given-id

marble-qt en français

Marble-qt est une alternative libre à googleearth. Cependant contrairement à son jumeau marble disponible en français dans les dépôts et présentant une forte dépendance à l’environnement kde, marble-qt ne l’est pas. Après quelques recherches dans les sources du projet, il est possible d’arriver à traduire la bête. En attendant que la création de ces fichiers soit bien automatisée du côté du projet, vous pouvez télécharger le fichier de traduction suivant marble-fr.qm et le placer dans le dossier /usr/share/marble-qt ( en fait l’emplacement n’a aucune importance), qu’il vous faudra créer pour l’occasion. La version en ligne de commande.

sudo mkdir /usr/share/marble-qt
wget http://www.desclicks.net/ressources/configs/marble-fr.qm
sudo mv marble-fr.qm /usr/share/marble-qt

Quelques précisions sur la construction du fichier de traduction

  • les sources du projets peuvent être trouvées ici : https://marble.kde.org/sources.php
  • Une fois récupérées, il faut télécharger les fichiers de traduction « .po » via les scripts contenus dans le sous dossier sources/data/lang.
  • Un petit problème est apparu lors de création du fichier de traduction, les « touches de raccourcis »
    n’étaient pas bien traduites, des « _ » restaient visibles, du coup en modifiant le fichier « .po » via

    sed -e 's/^\(msgstr.*\)&\([^\s]\)/\1\2/' \
        -e 's/^\(msgstr.*\)\([^&]\)\(ge\|gt\|lt\|deg\|nbsp\);/\1\2\&\3;/g' \
        -i marble-fr.po

    on supprime ces raccourcis.

  • Enfin il faut compiler le projet avec cmake et récupérer les fichiers de traductions dans le sous-répertoire data/lang du dossier de compilation

Petit accro du dernier instant

Dans le premier paragraphe j’avais précisé un emplacement à respecter pour placer le fichier de traduction. En fait l’élément important à respecter est de lancer marble-qt depuis le dossier contenant le ficher de traduction (Ou trouver le bon emplacement). Donc une solution est de créer un fichier exécutable launch_marble-qt contenant le code suivant :

#!/bin/bash
cd /usr/share/marble-qt
marble-qt

à placer dans /usr/bin puis de modifier le lanceur /usr/share/applications/kde4/marble-qt.desktop en adaptant la ligne d’exécution pour lancer le script précédent :

Exec=launch_marble-qt

Enfin, afin que la mise à jour du lanceur soit prise en compte, une déconnexion /reconnexion à la session devrait suffire. Si vous êtes sous Xubuntu vous pouvez vous contenter de relancer le gestionnaire xfce4-panel via

xfce4-panel -r

Voilà, je vous laisse explorer marble;)

Post Installation Ubuntu/Xubuntu 14.04

Ubuntu et Xubuntu 14.04 sont dans les bacs depuis avril dernier… et quelques installations ont été réalisées depuis par les petites fourmis de Desclicks. Nous continuons de migrer les widowsiens sans relâche. Pour ce faire nous avons réalisé un « petit » script de post-installation de (X)ubuntu afin d’améliorer à notre manière la distribution. Au menu notamment, mises à jours de traductions, choix de logiciels alternatifs, choix d’installation de logiciels bien propriétaire comme il faut… hello skype… installations d’extensions pour Firefox et quelques petites améliorations graphiques. Si vous voulez compléter votre installation, ou si vous êtes amené à réaliser un nombre important d’installations, j’espère que cet outil pourra vous être utile.

Télécharger le Script

Notre script utilise quelques ressources externes, merci donc à leur auteurs respectifs.

  • FixUbuntu : https://fixubuntu.com/
  • Icône Faenza
    • http://tiheum.deviantart.com/art/Faenza-Icons-173323228
    • https://code.google.com/p/faenza-icon-theme/
  • Fond d’écrans
    • http://www.elementaryos-fr.org/wallpapers/

Picasaweb sous picasa 3.9 avec playonlinux

Aujourd’hui on va voir une astuce trouvée ici permettant d’utiliser la fonction de partage de picasa sous linux. Actuellement cette astuce requiert d’avoir accès à un vrai environnement Windows. J’espère cependant que cette barrière pourra être levée d’ici peu. L’astuce en question consiste à récupérer quelques clés de registre écrites par picasa dans le registre Windows afin de les importer dans l’environnement wine sous Linux.

Récupération des données picasa sous Windows

  • Tout d’abord il va falloir télécharger et installer picasa sous Windows
  • Afin de récupérer les informations de registre souhaitées, on va utiliser un outil de l’ami nirsoft : regfromapp. On peut également aller lire soit même le registre, mais là on se simplifie la vie… hum.
  • Maintenant on lance picasa puis on clique sur le bouton partage pour envoyer une petite photo de chat sur la toile. La fenêtre de connexion demandant identifiant et mot de passe de son compte picasaweb apparaît. Stop, on attend avant de rentrer ses identifiants
  • On lance l’outil regfromapp de nirsoft, et on sélectionne évidemment picasa comme application à scanner
  • On peut enfin rentrer ses identifiants
  • L’outil de nirsoft nous à sorti les clé de registre que picasa a enregistré et ça ressemble à ceci :

    [HKEY_CURRENT_USER\Software\Google\Picasa\Picasa2\Preferences]
    "GoogleOAuth"=hex(3):"une cle hexa decimale ici"
    "GoogleOAuthEmail"="monmail@monfournisseur"
    "GoogleOAuthServices"="mail,lh2,cp,cp.manager,mailrelay,"
    "GoogleOAuthVersion"=dword:00000005
    "LastUserESState"=dword:00000000
    "SyncVersion:monmail@monfournisseur_lh"=dword:00000001

  • On copie-colle ceci dans un fichier texte basique. Utilisez notepad ! On renomme le fichier picasa_id.reg par exemple et on copie ça sur une clé USB ou autre pour le rapatriement sous Linux.

Ouf c’est fini pour la partie sous Windows, on peut aller se laver les mains avant de retourner sous Linux… question d’hygiène.

Installation et configuration de picasa avec playonlinux

  • Si ce n’est pas déjà fait, installer playonlinux… c’est bon ?
  • On installe tranquillement picasa via le script playonlinux, c’est tout facile. Petite remarque, internet explorer ne semble pas du tout nécessaire pour faire tourner picasa. On peut décider de vivre avec, mais si vous faites des réactions allergiques violentes à ce navigateur, voici l’astuce de votre médecin :
    • Rendez vous sur la page picasa de playonlinux.
    • Déroulez la section « Code Source » du premier post et faites un copier-coller du code dans un fichier picasa.sh. Ne copiez pas les numéros de lignes ! Rendez le fichier exécutable ( dans en terminal ouvert dans le dossier du fichierchmod u+x picasa.sh ).
    • Commentez la ligne contenant POL_Call POL_Install_ie8 en ajoutant le symbole « # » au début de celle-ci.
    • Installez picasa avec playonlinux en utilisant ce script. Pour ce faire il faut aller dans la section « Outils » de la barre des taches, puis dans « Exécuter un script local » pour choisir le script picasa.sh.
    • Finissez par une petite tisane au thym avec un peu de miel pour évacuer les tensions négatives.
  • Maintenant il faut aller dans la section « Configurer », sélectionner le disque virtuel d’installation de picasa, puis aller dans l’onglet Wine pour lancer « l’Éditeur de la base de registre »… ouf. Une fois dans l’éditeur de registre, ouvrez le menu « Registre » pour y importez le fichier registre picasa_id.reg. (il va falloir naviguer un peu dans les dossiers)
  • Enfin petit filet de protection avant de partir. En effet si vous vous déconnectez de votre compte à l’intérieur de picasa, patatrac on ne peut plus se reconnecter via le bouton, grrr ! Donc on peut forcer le réimport du fichier à chaque réouverture de picasa en ajoutant la commande :

    regedit /s /chemin/de/picasa_id.reg

    comme commande à exécuter avant picasa. Ça se fait dans la section « Divers » de l’outil de configuration.

Ouf on a fait un bel effort ici… On verra prochainement comment se passer de picasa sour Linux en utilisant une l’alternative libre : le logiciel Shotwell.

Sources

  • http://www.playonlinux.com/fr/app-1475-Google_Picasa_39.html
  • http://tsdgeos.blogspot.fr/2014/07/logging-in-into-picasa-39-under-linux.html

Éjection cd/dvd sous Ubuntu 14.04

Certains d’entre vous l’ont déjà remarqué, l’éjection via le bouton physique de votre lecteur CD/DVD est incomplète. En effet une fois éjecté ainsi le lecteur CD/DVD est toujours visible sur le gestionnaire de fichier ainsi que sur le bureau xfce ou dans la barre de lanceur d’unity. Le problème n’est pas spécifique à Ubuntu mais traîne depuis un moment. Une solution de contournement provisoire glanée sur launchpad peut être envisagée. Deux fichiers seront à créer et le paquet dvd+rw-tools devra être installé si ce n’est pas déjà le cas. Le premier fichier /etc/udev/rules.d/61-sr-change.rules devra contenir le code suivant :

KERNEL=="sr*", ACTION=="change", RUN+="/usr/local/bin/sr_change.sh %n"

Il va permettre, lors de l’éjection manuelle, d’exécuter le second fichier /usr/local/bin/sr_change.sh qui lui contient le code suivant :

#!/bin/sh
 
if [ $# -eq 1 ]
then
        source=/dev/sr$1
else
        source=/dev/sr0
fi

dvd+rw-mediainfo $source > /dev/null
 n=$?
if [ "$n" -eq '251' ]
then 
    umount $source
fi
exit 0

Ce dernier fichier devra être exécutable ce qui peut être réalisé via la commande :

sudo chmod +x /usr/local/bin/sr_change.sh

Remplacer parole par vlc sous Xubuntu

Si vous souhaitez remplacer le lecteur audio et vidéo d’Xubuntu Parole par VLC voici les quelques étapes à suivre :

  1. Installer VLC

    Pour ce faire rendez-vous dans la logithèque d’Ubuntu pour installer le paquet ou installez le en ligne de commande

    sudo apt-get install vlc

  2. Modifier les commandes de lancement automatique des CD/DVD

    Lancez le gestionnaire de disques amovibles et médias présent dans gestionnaire de paramètres :
    disques-amovibles-et-medias

    Puis dans la section multimedia :

    section-multimedia

    où vous pouvez modifier la commande de lancement des cd audio par :

    vlc -q cdda://%d

    et celle des CD/DVD vidéos par :

    vlc -q --fullscreen dvd://%d

    Le %d présent dans les commandes fait référence à l’identifiant de votre lecteur.

  3. Aller dans le détail
    Vous pouvez également jeter un œil à l’onglet « Raccourcis d’applications » présent dans la section « Clavier » du panneau de configuration afin de définir un raccourci personnalisé.

Flightgear

Flightgear est un logiciel Libre de simulation de vol aérienne. Afin d’améliorer les scènes, il est possible d’importer les données d’openstreetmap via le script osm2city. Bâtiments et routes permettent d’ajouter du réalisme au zone survolées. Nous vous proposons les scènes que nous avons généré pour la région Strasbourgeoise .

  • Bâtiments importants, contient :
    • la cathédrale de Strasbourg
    • l’église Saint Paul
    • l’église Sainte Madeleine
    • les quatre tours fortifiées des ponts couverts
    • l’église de la Sainte Famille – Schiltigheim
  • Bâtiments secondaires et routes 31/09/2015
  • contient les bâtiments non-inclus dans dans le scénario des bâtiments importants, les routes ainsi que les rails de chemins de fer et de tram de la région.

Si vous souhaitez nous aider dans l’amélioration de ces scènes vous pouvez rejoindre le forum flightgear france sur ce fil.

Spéciale Install party Ubuntu aux Céméa

Ce Mercredi 07 Mai de 18h30 à 23h, Desclicks organise dans les locaux du Céméa au 22 rue de la Broque à Strasbourg, une install party Ubuntu. Les bénévoles de l’association vous propose un encadrement technique pour installer Trusty Tahrl, la dernière version du système d’exploitation libre.

Cet évènement convivial sera l’occasion de partager et d’apprendre, le tout autour d’une bonne tranche de pizza 😉

Pour plus d’informations sur l’organisation générale d’une install party ça se passe ici ou contactez bakoly par mail : bakolyATdesclicks.net.

Préparer la fin du support d’XP

« Une soirée d’information sur la fin du support de windows XP est organisée dans les locaux de l’association le 19 avril à partir de 18h. Plus d’info ici « 

Le 8 avril 2014 le support officiel d’XP devrait s’arrêter définitivement. Votre machine continuera de fonctionner normalement, cependant la société Microsoft ne fournira plus de mises à jour pour ce système d’exploitation. Ce qui implique que :

  • Les nouvelles failles de sécurité découvertes après le 8 avril 2014 seront laissées telles quelles,
  • Aucune nouvelle amélioration ne sera apportée au système,
  • Le support de l’antivirus de Microsoft sera également stoppé,
  • Les navigateurs Internet Explorer 9 et les précédentes versions compatibles ne seront plus maintenus.

Actuellement aucune information n’a été communiquée quant au support antivirus pour des logiciels tels que Avast, Avira ou AVG, mais les versions compatibles XP continueront vraisemblablement à être maintenues quelque temps. Du côté des navigateurs internet Chrome sera maintenu au moins jusqu’en avril 2015, Firefox et Opéra continueront également leur support pour une durée non encore déterminée.

Que faire d’ici le 8 avril ?

 

  1. Rester sous XP en ayant pris conscience des risques grandissants liés à l’utilisation du système.
  2. Se ruer sur une nouvelle machine sous Windows 8.1 : une mauvaise idée en perspective ! L’interface Windows 8.1 est  clairement orientée pour un usage tactile et son utilisation sur un ordinateur fixe ou portable est pénible.
  3. Investir dans une machine équilibrée et y installer un système libre tel que Xubuntu, Mint ou bien OpenSuse. Si vous utilisez des logiciels spécifiques à Windows n’ayant pas d’alternative libre,  nous vous conseillons d’acquérir  une licence Windows 7.
  4. Réinstaller simplement sa  machine avec un système d’exploitation libre et léger car les nouvelles versions de Windows sont maintenant trop lourdes pour votre machine vieillissante. Vous penserez également à sauvegarder vos données importantes car la fiabilité de votre machine devient problématique.

Dans tous les cas de figure, vous pouvez nous contacter pour obtenir conseils et assistance dans vos démarches.

Sources :

Un grub2, un jour, une heure…

Si vous avez un multi-boot utilisant grub2 sur votre machine et que vous souhaitez démarrer automatiquement sous un système d’exploitation suivant l’heure, le jour ou bien le mois de votre choix, ceci est possible. Lors de l’amorçage de grub2 les fichiers de configuration situé dans /etc/grub.d/ sont exécutés dans l’ordre numérique. Le premier fichier 00_header déterminant le système d’exploitation par défaut, on peut court-circuiter sont fonctionnement en créant un petit script 01_date_based_selection par exemple s’exécutant juste à près le premier. Ce petit script aura besoin de connaitre la date actuelle, ce qui peut se faire en utilisant le module datehook qui permet d’avoir accès aux variables entières DAY, HOUR, MINUTE, MONTH, SECOND, YEAR ainsi que qu’à la chaine de caractères WEEKDAY retournant (Monday, Thuesday…). Il nous reste encore à déterminer les entrées présentes dans le menu de grub grâce à la commande :

 

grep -E '^menuentry|^submenu' /boot/grub/grub.cfg | cut -d '"' -f2 | cut -d "'" -f2

qui pourrait nous retourner par exemple :

 

Ubuntu
openSUSE 12.3
Microsoft Windows XP Professionnel (on /dev/sda1)
Windows 7 (loader) (on /dev/sda2)

Notre script final à placer dans /etc/grub.d/ et qui sera bien entendu rendu exécutable pourra ressemble à ce qui suit si par le plus grand des hasard vous donnez des cours sous Windows XP le vendredi matin :

 


#!/bin/sh
cat <<EOF

# This module creates special variables that return the current date/time
insmod datehook

# Add and extra 0 to minutes if it's less than 10 (force a 2-digit minute) 
if [ \$MINUTE -lt 10 ]; then PADDING="0"; else PADDING=""; fi
TIME=\$HOUR\$PADDING\$MINUTE

# Boot "Windows XP" from 07AM to 11:50AM on Friday
if [ \$WEEKDAY == Friday -a \$TIME -ge 0700 -a \$TIME -lt 1150 ]; then
        set default="Microsoft Windows XP Professionnel (on /dev/sda1)"
else
        set default="Ubuntu"
fi
EOF

Nous finirons par mettre à jour grub via la commande sudo update-grub2, afin de mettre à jour le fichier grub.cfg

source

NoteAprès une mise à jour de grub celui-ci à refusé de changer la priorité du boot… la variable
WEEKDAY à été traduite, il faut maintenant tester pour mon cas \$WEEKDAY == vendredi.